Combatdecarnavaletcareme_72ppp_668x351

Cie La Spirale de Caroline

Combat de Carnaval et Carême

En partenariat avec Le Moulin du Roc – Scène nationale à Niort

 

Dans cette pièce, Olivia Grandville s’inspire du tableau de Pieter Brueghel (1559). On peut y voir une place de village en liesse, mais aussi un rite de passage, une allégorie du temps, soltice d’hiver et sacre du printemps et surtout, la formidable expressivité des corps et des visages. Ce foisonnement, cette expressivité se retrouvent sur le plateau qui réunit 10 danseurs. Les interprètes réagissent à des consignes dictées par la chorégraphe grâce à un casque. Il en résulte une chorégraphie qu’Olivia Grandville décrit comme carnivore : dévorant, incorporant, questionnant tous les genres et toutes les techniques ; une pièce à la fois précise, complexe et ample ; étrange et luxuriante !

> Assistez à la conférence « Maigre sur gras, rien ne va ! », en amont du spectacle, à 18h30. Entrée libre.

> Retrouvez Olivia Grandville lors de la journée «Danse et politique » – Vendredi 24 nov. à Poitiers

 

 

Chorégraphe : Olivia Grandville

Danseurs : Bryan Campbell, Konan Dayot, Tatiana Julien, Gaspard Guilbert, Maximin Marchand (chant), Aurélie Mazzeo, Martina Musilova, Sylvain Riejou, Asha Thomas et Lise Vermot

Création sonore : Olivier Renouf

Lumière : Yves Godin

Scénographie : Yves Godin, Olivia Grandville, Daniel Jeanneteau

Collaboration artistique : Jeanne Brouaye

Crédit photo : Marc Domage

Production : Compagnie La Spirale de Caroline

Partenaires : Le Lieu Unique, Nantes / CCAM Vandoeuvre-lès-Nancy / Le Théâtre, Saint-Nazaire / Pôle Sud, Centre de Développement Chorégraphique, Strasbourg / La ménagerie de verre, Paris / Le Prisme, Elancourt /Charleroi danses

 

La chorégraphe

Olivia Grandville se forme à la danse classique à l’École de danse de l’Opéra de Paris et intègre en 1981 le corps de ballet. Entre 1981 et 1988, date de sa démission de l’Opéra, elle a l’opportunité de traverser, outre le répertoire classique, des œuvres de Balanchine, Limon, Cunningham, de participer aux créations de Maguy Marin, Dominique Bagouet, Bob Wilson… En 1989, elle rejoint la compagnie Bagouet et participe à toutes les créations jusqu’en 1992. Depuis une vingtaine d’années, elle développe ses propres projets, articulés pour beaucoup autour de la question du langage et du phrasé, qu’il soit musical, verbal ou chorégraphique.

LMDR-NOIR-OK

 

 

Retour aux rendez-vous de la biennale